Index du Forum


Venez découvrir un monde que la raison elle-même a déserté il y a longtemps. Venez donc vous perdre ! Ici, tout est permis... la logique n'est plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Non-titre pour non-action.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La ville -> Avenue commerciale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aaxeï
Esclave au Manoir Eadwig


Inscrit le: 19 Aoû 2008
Messages: 17
Race: hybride

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 08:25 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

Les gens. Partout, regardent des vitrines, sortent leur argent, sortent les bras chargés de grands sacs, consultent leur compte à des bornes ultra futuristes qu'on ne connaîtra jamais. Le paysage est différent, la rue est différente, les gens sont différents.
Il y a les monstres, et il y a des hommes et des femmes qui ont l'air diminué à côté d'eux, certains ont honte mais d'autres essaient de garder la tête hors de l'eau. Ils marchent. Il n'y a pas tellement de différence, au fond, entre les uns et les autres. Ca se remarque seulement, ça se sent. C'est une question de sensations. Leur regard, leur façon d'être, de parler entre eux, les monstres sont libres et les humains s'ils ont l'air libre aussi, sont moins libres que les monstres. Et tout ce monde grouille, grouille partout. C'est le genre d'endroit où il n'y a pas un seul endroit sans plein de personnes. C'est pourquoi finalement, c'est un endroit très commode pour passer innaperçu.
Je ne savais pas faire la transition pour passer du monde a Aaxeï, alors disons juste qu'Aaxeï est au milieu du monde, absolument sans lien avec toute forme d'égocentrisme. Il marche, comme les autres gens marchent. Il ne regarde pas tant les boutiques que l'architecture des bâtiments ou le ciel, ou même les gens qu'il dévisage sans aucune gêne, visiblement. Il cherche l'expression sur leur visage qui l'aidera à comprendre là où il est vraiment. La seule chose qu'il constate, c'est que les gens sont faux. Il sent que la liberté dont on parlait n'est qu'une façade, que dans tout ce troupeau de dominants et de dominés, il n'y a que ça. Il n'y a que des façades.
Mais les gens ne l'intéressent pas tellement. Il cherche en eux une forme d'évasion, s'imagine comme eux, s'imagine pensant comme eux. Mais ça ne l'aide pas à s'évader. Il ne veut pas devenir au fond, des gens comme eux, qui se mentent à eux mêmes pour faire semblant d'être heureux. La mère d'Aaxeï pensait que tout le monde peut être heureux. Qu'il suffit de le vouloir vraiment, et de ne pas en avoir peur.
Aaxeï pense comme elle, c'est certain. Mais Aaxeï est effrayé par cette image de liberté, qui lui apparaît comme une sorte d'orgie permanente. Quand on est esclave par le sang, il y a des choses qui paraissent inconcevable. Par exemple, vous n'avez jamais songé à fonder un commité de fous qui commettraient des attentats et liquideraient tous les gens que vous détestez ? Bien sûr. Mais c'est inconcevable.
Mais il ne faut pas que je m'égare. C'est assez dur comme ça. Il y avait encore un peu de l'influence de l'art humain dans l'air, mais évidemment, l'art des monstres dominait. C'était une façon de faire différente. Les formes étaient différentes, et ça changeait l'esprit et l'ambiance de la rue. Ce n'était pas que dans la forme des choses, les boutiques et tout ça, c'était surtout dans le fond.
Le fond, ça ne se voit pas forcément. Ca se sent essentiellement. Aaxeï se fout pas mal de la forme ou du fond, il faut dire que les mots en tant que tels ne l'inspirent pas beaucoup. Ce n'est pas un garçon que la réflexion inutile passionne. Il est plus contemplatif, ce qui fait de lui une sorte de personne naïve, qui ne fait pas attention aux choses qui ne l'intéressent pas, alors qu'il ne devrait pas les négliger.
Ici, dans son cas, c'est une question de survie. Il pense s'y connaître en survie, mais il ne sait pas encore tellement que la survie au sein du manoir et la survie en dehors du manoir ne tiennent pas tant que ça l'une de l'autre. Je précise qu'il ne s'est pas imaginé une seconde, étant donné qu'il a fait excessivement attention jusqu'ici, qu'il pourrait être suivi, pisté, et que son prédateur attend seulement le bon moment pour agir. Le moment où il ne se doutera vraiment plus de rien et qu'il ne pourra plus entendre le bruit, ou l'odeur particulière que dégagent les animaux quand l'adrénaline leur monte et qu'ils s'apprêtent à surgir devant l'innocent fruit de leur appêtit.

(hm, dur de reprendre -_- je m'excuse pour ce premier post.)
_________________


Dernière édition par Aaxeï le Sam 22 Nov - 09:44 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Nov - 08:25 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Enlil
Leader du mouvement Rebelle


Inscrit le: 17 Aoû 2008
Messages: 64
Race: Hybride
Masculin

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 09:29 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

(J'admire ta façon d'écrire.)

Ce n'était pas la première fois que l'esclave quittait la demeure royale principale. Et s'il s'imaginait discret, cela n'en était pas moins totalement faux. Car même si son maître n'était pas toujours là pour observer ses absences, d'autres paires d'yeux s'en chargeaient. La première fois que le neveu Eadwig avait appris que son servant mettait les voiles, il n'avait pas vraiment su quoi en penser. Mais après coup, une certaine colère avait serré ses tripes. Il lui appartenait ! Comment se permettait-il de fuir de la sorte ?
Aaxei était le seul point dans la vie de monstre d'Enlil qui ne nécessitait pas d'efforts de sa part pour bien jouer le rôle qu'on attendait de lui. Le matter, le garder à sa merci, qu'il le serve, et qu'il le fasse bien. Enlil se sentait désespérément monstre quand il agissait avec lui... Et il était le seul à savoir que ça ne faisait pas « partie de sa couverture ». Il ne faisait pas « semblant » de le dominer.
Aaxei n'avait fui de nombreuses fois. Mais à partir de la deuxième, Enlil avait chargé quelques hommes de le surveiller discrètement. De le suivre en cas de fuite pour connaître ses lieux de sortie. Aujourd'hui, il était rentré au manoir alors que cela n'était pas prévu et n'avait pas trouvé le jeune homme.
Un simple coup de fil à son homme sur le terrain et il sut où se trouvait l'esclave fugitif. Il fit comprendre à son complice qu'il se chargerait personnellement de ramener le vilain garnement...

Il ne mit pas longtemps à se rendre au lieu en question et à repérer sa cible. Elle marchait paisiblement, regardant un peu partout, le nez en l'air. Enlil se rendit en aval de sa direction. Il fit en sorte de se retrouver pile devant lui, en émergeant de la foule. Et Aaxei, qui a cet instant était happé par la contemplation d'une chose quelconque sur sa droite, fut stoppé net par le torse robuste du leader rebelle. Ce dernier, qui fixait durement son regard sur lui, se contenta, une fois que l'esclave eut tourné ses yeux vers les siens, de demander d'une voix effrayante de calme.

« Alors, on prend l'air ? »

_________________
Revenir en haut
MSN
Aaxeï
Esclave au Manoir Eadwig


Inscrit le: 19 Aoû 2008
Messages: 17
Race: hybride

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 10:31 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

Une réponse instantanée de son cerveau et ses muscles se raidissent, son coeur s'accélère et le sang pressé afflue dans ses mains, ses poignets palpitent, ses tempes, ses yeux s'exorbitent et reviennent tout devant pour contempler l'horreur du pire, la réalité même si dans la première fraction du moment tout est bien trop embrouillé pour ça réussisse à vouloir dire quoique ce soit. Un air très pris en flagrant délit. Tout ça, c'est un battement de cil évidemment. C'est un peu le son qui fait office de cordon d'argent.
Et il retombe brutalement dans son corps, la voix grave d'Enlil titillant à peine ses tympans, mais vibrant dans ses entrailles comme des basses trop basses. Ses poumons se bloquent et l'air qu'il inspire avec peine, qui fait siffler nerveusement ses narines pincées, a l'odeur forte de la colère retenue d'Enlil.
Il entrouvre la bouche pour parler mais expire.
Ses yeux sont béants, les pupilles réduites à deux simples points noirs dans leur vert marécage. Levés sur ceux d'Enlil, avec le respect mais surtout avec la crainte exigée de l'esclave pour son maître. Avec cette petite pointe d'insolence qui ne se voit pas, ce petit rien qui dit, oui, je prends l'air. Il fait beau. Et de sourire d'un air insouciant de tout.
Mais ça ne se voit pas.

Alors sa bouche se referme et se crispe, ses yeux tombent par terre. Ses mains tremblent, tremblent sous l'effet du rythme trop rapide qu'a pris l'intérieur de son corps. Ce n'est pas tellement par peur, c'est surtout par peur de rentrer.
Il réffléchit une seconde, ses deux yeux reprenant leur place et sautant rapidement de l'oeil gauche à l'oeil droit d'Enlil, pour revenir au gauche et encore au droit puis au gauche. Puis il parle.

"Je m'excuse., et son ton est sincère. J'avais fini tout mon travail et plus personne ne me demandait rien."

Il le regarde encore dans ses deux yeux. Il n'en sait rien.

"Je me disais que ça dérrangerait sûrement personne si je sortais un peu.", mais ça sonne faux.
_________________
Revenir en haut
Enlil
Leader du mouvement Rebelle


Inscrit le: 17 Aoû 2008
Messages: 64
Race: Hybride
Masculin

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 11:22 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

Rien que le fait qu'il se permette de prendre des décisions sans même demander la permission mettait Enlil en rogne. Il pouvait bien s'excuser, cela ne changeait rien au fait accompli.
Alors comme ça il se disait que ça ne dérangerait personne ?
Pourquoi avait-il tenté de se faire discret alors ?...
Il lui mentait. Et ceci rajouta un cran à sa colère. Un sourire délibérément faux tira ses lèvres, l'air de dire « tu sais bien que c'est faux ». Le regard qu'il couplait à ce rictus suffisait à ce qu'Aaxei comprenne que sa tentative d'atténuation de colère venait d'échouer.
A cet instant, le cœur du rebelle ressentit un pincement douloureux. Il était trop méchant avec lui peut-être... Et s'il l'emmenait faire un tour ? Lui montrer un truc intéressant, puis rentrer ?...
Nan s'il faisait ça, son esclave prendrait peu à peu plus de liberté, et peut-être qu'un jour...
Mais toutes ses réflexions restèrent inconscientes, profondément enfouies en Enlil. Et la douleur qui l'emplit sans qu'il ne comprenne pourquoi ne fit qu'attiser un peu plus sa colère.
Il serra les poings.
Son regard n'avait pas dérivé un seul instant.

« Ca suffit. On rentre au manoir. »

En gros, cela voulait dire « Ouvre la marche, je te suis. Sinon, je vais devoir employer la force ». Evidemment Aaxei devait avoir compris le message subliminal.
_________________
Revenir en haut
MSN
Aaxeï
Esclave au Manoir Eadwig


Inscrit le: 19 Aoû 2008
Messages: 17
Race: hybride

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 11:40 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

Son visage inexpressif et son corps relâché, il le fixe. Une moue à peine tirée. Le coeur battant à peine. Dans l'attente, dans l'attente du verdict. Et devant la comédie de ce sourire, ses yeux changent, ils vont un peu plus loin quelque part là bas derrière, pour fuir la reproduction de son mensonge en pire. Pendant un instant, rien qu'un instant, il y a comme un voile humide de mélancolie rêveuse sur ses yeux, mais un instant seulement.
Parce que l'instant d'après, ils retrouvent ceux d'Enlil. Et alors ils reprennent leur air indifférent. A la fois brûlant et froid, distant mais plein de compassion. A croire que la compassion est mutuelle. Parce qu'Aaxeï sent des choses, j'ai dit qu'il n'était pas très intelligent en ce qui concerne la culture, mais qu'il resent les gens. Et même quand c'est infime, il peut voir dans les yeux les plus petites satisfactions, les plus petits pincement au coeur.
Mais ce n'est pas une connaissance qui rentre dans les connaissances. Ce n'est que du resenti. Comme une odeur de tristesse dans un endroit mal défini, est ce qu'il s'agit bien d'Enlil, ou bien est ce que c'est lui ? Mais au fond, tout au fond il sait, parce que dans la réciprocité, il sent comme un fil, et c'est ce fil dont les noeuds se reserrent sur les organes, c'est ce fil qui fait mal.

Pourtant son visage se relève aux paroles d'Enlil. Ses sourcils légèrement froncés sur la forme triste de ses paupières, il y a comme une sorte de haine. Un tout petit mouvement de ses yeux à l'expression de sa bouche puis de nouveau à ses yeux. Il soupire assez fort et pivote sur lui-même, les mains dans ses poches, réffléchissant à un moyen intelligent de plaider sa cause.

Mais il ne trouve pas.
Son visage tombe, comme un peu plus long et les traits un peu plus tirés de lassitude. Il se contente de ralentir le pas. Il ralentit, ralentit, ses pieds caressent le sol et l'air figé ne fouette même pas son visage. Son dos juste un peu courbé, les épaules voutées parce qu'une fois de plus, il obéït.
_________________
Revenir en haut
Enlil
Leader du mouvement Rebelle


Inscrit le: 17 Aoû 2008
Messages: 64
Race: Hybride
Masculin

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 12:34 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

(Je bats les records de courtesse xD Mais fuck j'ai rien d'autre à dire pour ce post)


Enlil se mit à marcher à la même hauteur que l'esclave, une main dans son dos. Il regardait droit devant lui, le regard sombre. Pourquoi Aaxei ne se contentait pas d'être juste obéissant ? Cela lui rendrait les choses tellement plus faciles ! Au fond, il serait plus juste de dire, « il souffrirait moins... »... Bordel il se rendait pas compte à quel point sa vie était en danger ! Eadwig ne l'avait fait gardé en vie quand dans l'objectif de servir Enlil. Si jamais il cessait cette occupation sacrée, il se ferait à coup sûr exécuter. Et puis il connaissait si peu le monde extérieur !
Les dents serrées d'Enlil s'entrouvrirent uniquement pour laisser passer ses mots acerbes.

« J't'ai d'jà dit que c'était dangereux pour toi ici. »

Ses doigts se resserrèrent sur le vêtement de son esclave tandis qu'il lui faisait adopter un rythme de marche un peu plus rapide que le traînage de pieds lent qu'il empruntait à ce moment.
Il allait voir un peu... Quand ils seraient à la maison.
_________________
Revenir en haut
MSN
Aaxeï
Esclave au Manoir Eadwig


Inscrit le: 19 Aoû 2008
Messages: 17
Race: hybride

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 12:59 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

Ses pas se désordonnent un peu, et il accélère. Il déteste les mots silencieux, et des choses trop connues martèlent, martèlent dans sa tête et remplissent tout, tout le reste. Ses mâchoires se ressèrent et puisque c'est dangereux ici, il respire à fond l'air du danger. A plusieurs reprises, il inspire tout l'air de la rue que son cerveau boit et savoure, il respire tant et si fort que l'oxygène, sûrement trop emprunt des particules imaginaires du danger, lui font tourner la tête. La faim le prend d'un coup et il chavirerait presque mais Aaxeï ne chavire jamais. Ses yeux balayent un peu partout autour, à ras du sol sans vraiment le toucher.
Il a faim. Vraiment faim.
A défaut de quelque chose à se mettre sous la dent, il décide de réffléchir. Il réffléchit a ce que vient de dire Enlil. Dangereux pour lui ici. Bien sûr, il comprend, il n'est pas si bête. Il a bien compris que nulle part il n'est aussi en sécurité qu'au manoir, aussi pénible que ça lui semble.
Il se dit souvent qu'à la limite, il a plus soif de danger que de captivité.
Il écoute un moment les bruits d'Enlil dans son dos, il écoute mais il ne dit rien.
Il voudrait presque en fait que ce soit lui qui continue de parler, juste parce que c'est rassurant, sans vraiment réussir à comprendre pourquoi. Et comme ça ne vient pas, et comme il voudrait bien, il décide de faire un peu de provoc', ce qu'il fait très rarement et a très petite dose.
Mais là, après tout, il vient de se faire attraper dehors. Le prix a payer va être fort de toute façon.
Alors au point il en est ...
Il se redresse un peu, sans s'arrêter d'avancer ;
mais sans se retourner non plus, il se contente de dire tout haut :

"Et alors ?"
_________________
Revenir en haut
Enlil
Leader du mouvement Rebelle


Inscrit le: 17 Aoû 2008
Messages: 64
Race: Hybride
Masculin

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 13:49 (2008)    Sujet du message: Non-titre pour non-action. Répondre en citant

Et cette petite pique fit mouche. Elle transperça Enlil à vrai dire. Car il n'avait rien à dire de « disable » pour répondre à cette question, dont il haïssait les implications de la réponse réelle. Sa colère ne cessait d'augmenter, parce qu'il sentait la distance croître entre Aaxei et lui, et qu'au fond cela lui faisait du mal. Mal était-il le terme approprié ? Peut-être que « peur » l'était d'avantage.
Il se contenta d'être tel qu'il devait être. Il ricana, sombrement. En réalité, sans que cela soit vraiment remarquable, un ricanement bien douloureux.

« Arrête-ça tout de suite. »

En disant « ça » il parlait de la provocation dont il faisait preuve. Car si Aaxei croyait avoir déjà tout subi comme punition il se trompait. Pour sûr, Enlil pouvait bien plus méchant qu'il ne l'était habituellement quand Aaxei ne restait un gentil petit esclave docile.
Le regard du leader rebelle tournait au rougeoyant, comme à chaque fois que la colère qu'il ressentait atteignait les limites de l'endurance de son self-control. Mauvais signe.
Il continuait de pousser le servant, sans détourner son regard du chemin qu'il parcourait. Et ce jusqu'à ce qu'ils atteignent le manoir. Ils se rendirent jusqu'à un petit salon situé dans les appartements d'Enlil. Ce dernier ferma la porte derrière lui, et braqua son regard sur Aaxei.
_________________
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:52 (2018)    Sujet du message: Non-titre pour non-action.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La ville -> Avenue commerciale Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com